lundi 2 décembre 2013

Fils visibles


Alfred Kubin, illustration pour L'autre côté, 1909
En guise d'ouverture de ce blog dédié aux images, à l'histoire, à la littérature, aux voyages.
De l'art pour regarder autrement le monde.
La parole poétique en écho à la pensée. 
Peinture, gravure, photographie — images anciennes, images modernes.
Impressions, mémoire, curiosité, savoirs.


Fils visibles, fils lisibles,
noués dans la bile de nuit
derrière le temps :

qui
est assez invisible
pour vous voir ?

Œil du manteau, œil d’amande, tu es venu
à travers tous les murs,
tu gravis
ce pupitre,
déroules de nouveau ce qui y est posé –

Dix bâtons d’aveugle,
embrasés, droits, libres,
s’échappent du signe qui vient
de naître,

se tiennent debout
au-dessus de lui.
           
Nous sommes toujours ce que nous sommes.

Paul Celan, Renverse du souffle, traduit par Jean-Pierre Lefebvre. 
           

Schaufäden, Sinnfäden, aus
Nachtgalle geknüpft
hinter der Zeit:

wer
ist unsichtbar genug,
euch zu sehn?

Mantelaug, Mandelaug, kamst
durch alle die Wände,
erklimmst
dieses Pult,
rollst, was dort liegt, wieder auf –

Zehn Blindenstäbe,
feurig, gerade, frei,
entschweben dem eben
geborenes Zeichen,

stehn
über ihm.

Wir sind es noch immer.

Paul Celan, Atemwende, 1967

Ces dessins de fils noirs, "noués dans la bile de nuit", illustrent L'autre côté, un roman fantastique écrit et illustré par Alfred Kubin entre 1908 et 1909. 
Kubin, dessinateur et illustrateur né en Bohème en 1877, membre du groupe du Cavalier bleu, collectionneur d'images et d'illustrations anciennes, européennes et japonaises, n'a écrit que ce seul roman, utopie parodique conçue en allers-retours constants de l'écriture à la création graphique. Il a appris à dessiner avec Dürer et Cranach, Grünewald et Füssli, Goya et Rops, Munch, Ensor et Redon, ainsi qu'avec Hercule Seghers dont une gravure, cette vallée bleue, sert de cadre à ce blog.

1 commentaire:

Krysbald a dit…

Bonsoir.

Je voulais vous féliciter pour votre site visuellement et textuellement absolument délectable pour l'œil et pour l'esprit.


Grand merci pour ce partage et excellente continuation.


Krysbald.