vendredi 10 juillet 2015

Une leçon de géorgien (grands débutants)



vulcanisatsia - balansireba
Un petit garage de fortune sur la route militaire géorgienne
Bien entendu, voyager en Géorgie n'est jamais entièrement dépourvu de risque et notre programme comprenait un incident mineur impliquant un pneu (incident intervenant plaisamment sur une route pittoresque). Nous dûmes donc nous arrêter pour une petite heure et changer une roue, puis rejoindre un réparateur pour la vulcanisation du pneumatique susdit pour enfin repartir — mais là, l'après-midi était largement entamée, il pleuvait, la température avait baissé et j'ai attrapé le pire refroidissement que j'ai jamais eu. Nonobstant ces dernières remarques, l'incident nous a offert la possibilité de faire connaissances avec tout un troupeau de jeunes vaches et taureaux et d'avoir ainsi un aperçu de la vie intime d'animaux dont seules des personnes dépourvues de préjugés sont à même de percevoir toute la séduction.


De toute manière, je n'avais rien de mieux à faire qu'observer, écouter et améliorer mon niveau de géorgien. Certains de ces bovins étaient particulièrement causants (et et un ou deux d'entre eux semblaient même avoir des lettres).
Vous noterez qu'en géorgien, vaches se dit puri, ფური, à ne pas confondre avec p’uri, პური, qui signifie pain (erreur à éviter lorsque vous redemandez du pain pour finir votre chachlik de bœuf et non l'inverse).

Unit 1.


Tôt le matin, je grimpe dans la montagne.
dilit adre mtaze avdivar.
დილით ადრე მთაზე ავდივარ.
Le soir, je redescends dans ma vallée.
saghamos barshi chamovdivar.
საღამოს ბარში ჩამოვდივარ.
Parfois il neige, parfois il pleut.
xan tovs, xan ts’vims.
ხამ თოვს, ხან წვიმს.

Comme elle est charmante, comme elle est innocente !
Как она обаятельная, как она невинная !
La plupart des Géorgiens parlent russe, du moins les plus âgés d'entre eux (et cette vache ne semble pas très jeune). La connaissance du russe, même réduite, peut donc vous être bien utile dans le pays. 

Mais voici qu'arrive un jeune taureau, entièrement vêtu de noir comme le sont fréquemment les jeunes Géorgiens.


Unit 2.

Hello!
gamarjoba !
გამარჯობა !
Hello! (en retour)
gagimarjos !
გაგიმარჯოს !
Comment t'appelles-tu ?
ra gkvia ?
რა გკვია ?

Tamar.
თამარ.
Et moi Rezo.
Rezo var.
რეზო ვარ.
Enchantée de faire votre connaissance.
dzalian sasiamovnoa.
ძალიან სასიამოვნოა.
Autrefois, je travaillais dans une usine mais maintenant je suis au chômage. 
ts’inat pabrik’achi vmushaobdi, axla umushevari var.

წინათ ფაბრიკაში ვმუშაობდი, ახლა უმუშევარი ვარ.



Et toi, que fais-tu ?

shen, ra p’ropesiis xar ?

შენ, რა პროფესიის ხარ ?
Je suis étudiante. Mécanique des fluides.
st’udent’i var. sitxis mekanik’is.
სტუდენტი ვარ. სითხის მექანიკის.
Veux-tu venir chez moi ? J'habite à côté.
momets’vevi ? me axlos vtsxovrob.
მომეწვევი? მე ახლოს ვცხოვრობ.
Merci de cette invitation mais je ne suis pas libre aujourd'hui.
didi madloba dap’at’ijebisatvis, magram dghes me ar tsalia.
დიდი მადლობა დაპატიჟეისათვის, მაგრამ დღეს მე არ ცალია.

Je viendrai sûrement, mais plus tard.
autsileblad moval, magram mogvianebit.
აუცილებლად მოვალ, მაგრამ მოგვიანებით.



Unit 3.

Viens par ici ma fille !
modi ak gogo !
მოდი აკ, გოგო!
Ce que tu es stupide !
she sulelo, shen !
შე სულელო, შენ !
Qu'est-ce que ça veut dire ?
ras nishnavs es ?
რას ნიშნავს ეს?
Laisse-moi tranquille ! cesse de m'ennuyer !
tavi damanebe. nu mats’uxeb !
თავი დამანებე. ნუ მაწუხებ!
Ne me touche pas, fils de p… !
xeli gamishvi, shen tkve mamadzaghlebo, tkven !
ხელი გამიშვი, შენ თკვე მამაძაღლებო, თკვენ !
Répète-moi ça, s'il te plait ?
gaimeore, tu sheidzieba ?
გაიმეორე, თუ შეიძლება ?
Espèce de sans-cœur !
shen, ugulo !
შენ, უგულო !
Je n'ai pas compris.
ver gavige.
ვერ გავიგე.

Le taureau s'éloigne. Il n'est pas même fâché.
Il trouvera bien une autre vache, plus jolie.


Unit 4.


Serait-ce le bus n°3 ?
nomeri sami avt’obusia ?
ნომერი სამი ავტობუსია?
Oui madame, vous avez raison. C'est le bus n°3.
diax, kalbat’ono, martali brdzandebit. nomeri sami avt’obusia.
დიახ, ქალბატონომ მართალი ბრდზანდებით. ნომერი სამი ავტობუსია.
Non, je ne fume pas.
ara, ar vets’evi.
არა, არ ვეწევი.
Mais que font-ils ? Je ne comprends pas.
magram ra ak’eteben ? ver vgeba.
მაგრამ რა აკეტებენ ? ვერ ვგება.
Du théâtre peut-être…
teat’ri albat…
თეატრი ალბათ...

Vous aimez ça ?
mogts’ons ?
მოგწონს ?
C'est remarquable ! Shakespeare, je crois !
shesanishnavia ! shekspiria vpikri !
შესანიშნავია !შექსპირია ვფიკრი.
un peu moderniste…
tsot'a modernistuli ...

ცოტა მოდერნისტული ...

Oui, c'est le roi Lear il me semble. Comme il fixe le cadavre de Cordelia !
k’i, mepe liri vjerba. rogor is k’ordelis gvams uq’urebs !
კი, მეფე ლირი ვჯერბა. როგორ ის კორდელის გვამს უყურებს !
Et Goneril, elle est où ?
sadaa gonerili ?
სადაა გონერილი?
— Elle doit être sur la droite.
— albat marjvniv aris.

— ალბათ მარჯვნივ არის.

— Ou celle à gauche ?
— xom martsxniv isaa ?

— ხომ მარცხნივ ისაა?


Malheureusement, il faut que je parte. Ma tante (du côté de ma mère) et ma cousine (la fille de ma tante du côté de mon père) m'attendent. 
samts’uxarod unda ts’avide, tchemi deida da mamidachvili melodebodnen.
სამწუხაროდ უნდა წავიდე, თშემი დეიდა და მამიშვილი მელოდებოდნენ.
Vous vivez seule ou avec vos parents ?
mart’o tsxovrob tu mshoblebtan ?
მარტო ცხოვრობ თუ მშობლებთან?

Ne me le demandez pas !
nu vilap’arak’ebt amaze !
ნუ ვილაპარაკებტ ამაზე !

Si ce n'était pas une vache, vous pourriez la voir rougir.
Au revoir, à samedi prochain !
naxvamdis, shabatamdis !
ნახვამდის, შაბათამდის !


Elle est déjà loin.

Là je sais que je triche, cette vache-ci n'est absolument pas la même que la précédente, c'est vrai, et elle n'est même pas géorgienne : c'est une pure monténégrine qui a traversé la route devant nous à la frontière albano-monténégrine. J'aime l'élégante horizontalité de ses mouvements. Ai-je parlé de séduction ?

Pour ce texte, j'ai utilisé le guide Assimil pour le Géorgien (Dominique Gauthier-Eligoulachvili, 2003). J'ai suivi la transcription en vigueur dans ce petit manuel (mais on peut trouver aussi cette transcription entièrement inversée dans d'autres méthodes et lexiques). Ici, les t’ et t, p’ et p, k’ et k, ts’ et ts, représentent soit la lettre marquée par un coup de glotte quand il y a une ’, soit au contraire la lettre aspirée quand il n'y en a pas — évidemment, tant qu'on n'a pas entendu des Géorgiens prononcer certains sons de gorge, tout ceci ne doit pas sembler très clair). Au moins, j'espère ne pas avoir mélangé toutes les ravissantes lettres de l'alphabet géorgien en transcrivant mon texte !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire