jeudi 14 juillet 2016

14 juillet


Un village soigneusement fermé : jour férié, jour férié. Les drapeaux en berne à la mairie : jour férié, jour férié. Tout dort ici.
 Les murs se serrent entre leurs fers, il ne s'agit pas de céder à une quelconque pression : jour férié, jour férié. J'aime la pierre blanche, j'aime le S enroulé des fers.
Le bois coupé respire derrière son cadenas : jour férié, jour férié. Le cadenas ne garde rien, le grillage s'arrête trois mètres plus loin, le terrain est ouvert à tous les vents. J'aime le paysage au bout de ce chemin.
Ne rien attendre aujourd'hui, plus de courrier, plus rien — juste quelques pétards qui explosent au loin : jour férié, jour férié. Jamais je n'avais vu cette boîte aux lettres ouverte comme un coquillage vert.
 Seules les hirondelles courent sur les blés : jour férié, jour férié. Elles volent bas, l'orage est proche.

Aucun commentaire: